Retours d’XP – Ryuutama Edition anniversaire

Retours d’XP – Ryuutama Edition anniversaire

Jidériennes, jidériens, Bonjour

Tout d’abord, laissez-moi vous souhaiter un :

Afin de rester dans l’esprit de Noël, dans la bienveillance, l’amour, la découverte, on va vous parler de Ryuutama édité chez Lapin Marteau.

Faisons notre sac

Ryuutama est un jeu de rôle, avec MJ, dont le plus important est le voyage plutôt que la destination. Ici, l’univers, pour le peu qu’il nous est décrit dans le livre, se veut être résolument bienveillant, où l’entraide, l’émerveillement, voire la contemplation sont mis en lumière plus que les combats.

Le jeu a connu une première édition française en 2013. Puis, une version 1.5 anniversaire, dans laquelle un certain nombre de corrections, ajouts, etc. Plutôt que de paraphraser l’éditeur, je vous conseille d’aller lire l’excellent article à ce sujet.

Fidèle à notre nouvelle habitude, Xavier et moi, on vous présente rapidement ce jeu :

Pour l’enregistrement du débriefing complet, je suis entouré par Camille, Kimi, P.A.D. et Paul !

Et pour écouter la version complète du débriefing, c’est en audio ici :

Disclamer 1 : j’ai reçu un tout nouveau matériel audio pour mon anniversaire et c’était le premier enregistrement avec, il nous manquait aussi les filtres « anti pop » (que l’on a sur la vidéo) et donc le son du debrief est moins bon que sur la vidéo. L’amélioration que j’ai pu observer est que des personnes parlant habituellement très doucement, d’avoir un micro individuel (et non plus collectif comme avant) permet de les entendre au même niveau que les autres.

Disclamer 2 : on parle souvent lors du débrief que la chroniqueuse est la seule à prendre des notes. Ceci est un biais de la table car le jeu ne le demande pas. Elle tient le journal de bord mais en aucune façon elle doit prendre seule les notes du groupe.

Des PJ voyageurs

Le jeu se veut être basé sur le voyage. Logiquement, vos personnages seront appelés des voyageurs. Dans cet univers, tous les habitants ont ressenti ce besoin d’aller explorer le monde. Les raisons sont diverses et variées, voire même cela n’est pas important. De ce fait, vu que tout le monde est parti un jour, cela n’étonnera personne que vous en fassiez autant. De plus, ayant déjà connu ce statut avant, les PNJ savent ce que vous vivez et auront une oreille attentive à vos demandes ou vous missionnerons même pour les aider.

Au cours de notre partie, cette phase de création de personnage a été très classique et m’a renvoyé vers des jeux où l’on passe une heure à les créer avant de jouer (l’heure est bien le temps que nous avons mis pour y parvenir). Certes ce n’est pas compliqué de créer un voyageur, mais il y a tant de choses à noter (et malgré la présence de 2 exemplaires du livre à la table), dont l’équipement, que très vite on rentre dans des détails peu utiles pour un one shot.

Ce qui est intéressant c’est que certaines classes ne se retrouvent pas dans d’autres JdR. De plus, malgré ces classes, le joueur a toute latitude pour faire en sorte que deux personnages d’une même classe ne se ressemblent pas.

Un MJ/PJ

Le jeu a la particularité de proposer au MJ d’être également PJ en incarnant un homme-dragon. Dans le background du jeu, les hommes-dragons sont là pour alimenter les dragons (créateurs de tout) sous peine qu’ils ne meurent. Ils s’alimentent des récits de voyages vécus par les voyageurs. Ainsi, l’homme-dragon est bien un personnage incarné, regardant de loin les PJ pour prendre des notes de leurs péripéties, rencontres, histoires.

L’homme-dragon peut intervenir pour aider les PJ au travers de souffles, actions spéciales magiques. Par contre, il ne peut en utiliser que 3 par parties sous peine de disparaitre lui-même. C’est assez élégant comme approche consistant à limiter les interventions « divines » du MJ au cours de l’aventure.

La chose intéressante, également, vient du positionnement du jeu comme étant un JdR pour MJ débutant. Camille, lors du debrief, nous l’a confirmé, ce jeu est un coffre aux trésors renfermant un ensemble de clés que le MJ devra apprendre à utiliser. Et pour manifester cette acquisition, petit à petit, de ces différentes clés, l’homme-dragon (joué par le MJ) va pouvoir évoluer en fonction du nombre de scénarios joués par le MJ. De ce fait, plus le MJ jouera de scénarios, plus il va progresser, ce qui se traduira par l’accès à de nouveaux souffles pour son homme-dragon.

Trop mignon ?

Ryuutama est un jeu très agréable à lire. Il offre un panel d’outils pour MJ débutant qui peuvent être lourds à digérer. Toutefois, en prenant le temps de les assimiler, le jeu se veut très agréable à jouer.

La représentation de la zone de combat au travers d’un œuf de bataille est une trouvaille très efficace et de décrire 5 objets étant dans la scène, cela conduit les joueurs à les insérer dans leurs descriptions afin de les utiliser et d’obtenir un bonus.

Ryuutama est un bon jeu pour peu qu’on cherche un jeu feel good, dans une ambiance mignonne et avec une adversité modérée.

Vous pouvez rejoindre la communauté Discord pour discuter avec nous ou rejoindre notre page Facebook.

Et soyez heureux en Jidérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.